Comparatif des meilleurs overboards bluetooth pas cher

Catégories High Tech

Le mot ” hoverboard “ a récemment connu un essor spectaculaire, car il a été largement utilisé pour décrire une sorte de scooter, un scooter qui a deux roues attachées à une petite plate-forme et qui fonctionne en mode mains libres. Le fait qu’il ne plane pas ne semble pas déranger autant les gens que le fait que les appareils sont, du moins à ce stade précoce de développement, plutôt enclins à prendre feu.

illustration en planche à roulettes de overboard pas cher

Le “hoverboard” est apparu pour la première fois en 1967, près de 20 ans avant Back to the Future II (ou 40 ans, selon vos estimations).

La planche en vol stationnaire, une planche à roulettes qui semble flotter comme par magie juste au-dessus du sol, fait partie de notre imagination populaire depuis son apparition dramatique dans la deuxième partie de Retour vers le futur en 1989. Ce film, suite du film Retour vers le futur de 1985, se déroule dans ce qui était alors l’avenir lointain imaginé de 2015. Le hoverboard apparaît dans une scène où le protagoniste, Marty McFly, s’en sert comme moyen d’échapper à une bande d’intimidateurs, à l’image d’une scène du film original dans laquelle une évasion similaire a été faite via un skateboard terrestre.

Bien que le mot hoverboard n’ait pas été largement utilisé jusqu’après cette exposition cinématographique, il existait déjà avant cette époque. En 1986, il est paru dans un numéro du magazine Texas Monthly, dans l’imagination de Stephan Harrington de ce à quoi pourrait ressembler le Texas en 2036 :

Il y avait des enfants en planche à roulettes, quelques casse-cou du Houston Pedestrian Club, des bébés dans des poussettes robotisées et une foule qui manifestait sous une bannière sur laquelle on pouvait lire ” Multi-Gender Pride Week “.

Et dans une thèse de doctorat publiée la même année, Inez Weekley Curry a écrit au sujet d’élèves du secondaire qui étaient engagés dans diverses formes de travail créatif :

Un autre encore avait un hover-board.

 

Trois hélices, un moteur Weed-Eater et une planche à roulettes, selon eux, devraient fonctionner.

Mais l’utilisation la plus ancienne que l’on connaisse aujourd’hui de ce mot, de loin, provient d’un livre de M. K. Joseph, The Hole in the Zero, paru en 1967. Ce roman, sous-titré A Story of the Future, s’inscrit dans le genre de ce que l’on pourrait appeler de la science-fiction spéculative, et contient la ligne :

Il bavardait sur les filles et les salles de danse au bord de la rivière et sur le patin à roues alignées, et semblait regarder avec plaisir Paradine, qui rêvait d’un rapport qui serait posé sur le bureau du numéro un après le déjeuner.

Il semble que nous pensons aux planches à roulettes flottantes depuis plusieurs décennies, et bien qu’il existe maintenant des prototypes aéroportés, il ne semble pas que nous allons tous souffler sur de telles choses dans un avenir proche. Il ne faut pas s’étonner que l’on ait donné à la variété à roues, aujourd’hui si omniprésente, son nom un peu imprécis ; quand on y pense, le mot hoverboard est probablement plus accrocheur que rollerboard et certainement préférable au mot fireboard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *